Le séminaire de l’équipe CMI est sous la responsabilité de Jacques Olivier Lachaud.
Options : Voir par date décroissante. Masquer les résumés.
Autres années : 2016, 2017, 2018, 2019, toutes ensemble.

Année 2020

Jeudi 23 janvier 2020 à 13h, Amphi Nivolet Romain Joly (Institut Fourier, Université Grenoble Alpes),
Les oscillations de Joseph Fourier

Résumé : (Masquer les résumés)
Joseph Fourier a vécu une vie mouvementée entre révolution française, expédition en Egypte, perçage de la route du Lautaret et académie des sciences. Il est surtout connu pour ses travaux en physique (équation de la chaleur, première discussion sur l'influence de l'homme sur l'effet de serre à l'échelle de la planète...) et en mathématique (la transformation qui porte son nom étant présente dans de très nombreuses applications, dont les fichiers mp3 et les images jpeg). Dans cet exposé, nous présenterons sa vie et son oeuvre et nous aborderons la transformation de Fourier à travers des images, des sons et un piano qui parle.

Jeudi 06 février 2020 à 13h, Amphi Nivolet Vincent Brault (LJK, Grenoble),
Application du modèle des graphes aléatoires à la recherche de communautés sur Twitter

Résumé : (Masquer les résumés)
Twitter sert de plateforme de réseau social (ou bien encore site de microblogage) qui permet aux utilisateurs d'envoyer des messages de moins de 280 caractères sur l'application. Les membres de Twitter peuvent ainsi interagir par différents moyens : aimer un message, le transmettre ou le commenter. Depuis 2008 et l'élection de Barack Obama, des études montrent l'importance de ce réseau social dans la politique (voir par exemple Heinderyckx (2011)). L'analyse des comportements sur les réseaux sociaux et, en particulier, sur Twitter est donc un sujet d'actualité intéressant différentes branches de recherche (Science de l'information, Sciences sociales, Mathématiques et Informatique par exemple). Les interactions entre les utilisateurs peuvent être modélisées par un graphe où une interaction serait symbolisée par une arrête (voir la gauche de la figure) auquel nous associons généralement une matrice d'adjacence. Le modèle des graphes aléatoires proposé par Nowicki et Snijders (2001) suppose que des individus au sein d'une même communauté interagissent de la même façon entre eux et de la même façon (qui peut être différente) avec des individus d'une autre communauté. À l'aide de ce modèle, nous pouvons ainsi retrouver des communautés d'utilisateurs (voir la droite de la figure). Dans cet exposé, nous partirons de la modélisation d'un échange de tweets pour expliquer la modélisation par un graphe et sa matrice d'adjacence ainsi que la complexité de compréhensions d'interactions réelles ou non. Nous expliquerons ensuite la base du modèle des graphes qui repose principalement sur une modélisation par des graphes d'Erdös-Rényi (voir Erdös et Rényi (1959)).). Nous conclurons par des applications sur des données réelles. Cet exposé se voudra le plus interactif possible.

Jeudi 05 mars 2020 à 13h, Amphi 4 cantons 63 Julie Digne (LIRIS, Université Claude Bernard Lyon 1),
Numériser le réel : acquisition et reconstruction de surfaces / ou comment visiter un musée depuis son canapé ?

Résumé : (Masquer les résumés)
Comment aller au musée sans se déplacer, en explorant les objets sous toutes leurs coutures ? Grâce aux progrès des techniques de numérisation, nous pouvons maintenant reconstituer avec une grande précision des objets archéologiques ou artistiques virtuellement. Dans cet exposé, nous verrons comment se passe l’acquisition laser des objets, et comment cette acquisition laser est transformée en une surface numérique manipulable sur un ordinateur. Finalement nous nous intéresserons à la restauration de statues archéologiques à partir de numérisations.

Le séminaire de l’équipe CMI est sous la responsabilité de Jacques Olivier Lachaud.
Options : Voir par date décroissante. Masquer les résumés.
Autres années : 2016, 2017, 2018, 2019, toutes ensemble.