Le LAMA entretient quatre séminaires réguliers, qui se tiennent normalement dans la salle TLR, premier étage du bâtiment Le Chablais, sur le site du Bourget du Lac. D’une part, trois séminaires hebdomadaires existent :

D’autre part, le séminaire du laboratoire a lieu environ tous les trois mois. Il reçoit une personnalité extérieure de renom, sur des sujets pouvant intéresser des membres de plusieurs équipes, ou bien un nouveau membre du laboratoire.

Le séminaire des doctorants a lieu tous les deux mois environ et accueille un jeune chercheur (doctorant, post-doc ou ATER), du Lama ou de la région, pour une présentation d'une heure accessible à tous.

Enfin, le programme des séminaires des laboratoires de la fédération de recherche en Mathématiques (FRMRAA) peuvent être consultés sur les liens suivants :

Prochains séminaires du LAMA :

EDPs2Vendredi 05 juin 2015 à 14h Stéphane Labbé (LJK),
Modèle de température pour les matériaux ferromagnétiques

Résumé : (Masquer les résumés)
Dans cet exposé nous présenterons les bases d’un modèle de température pour les matériaux ferromagnétiques. Dans un premier temps nous ferons le lien entre différentes échelles de description à température nulle des matériaux ferromagnétiques. Nous irons de l’échelle microscopique des atomes aux noyaux localisés sur des points, à l’échelle mésoscopique du micromagnétisme. Dans un second temps nous nous focaliserons sur l’échelle microscopique perturbée par un champ extérieur aléatoire modélisant les effets thermiques.

GéométrieJeudi 28 mai 2015 à 14h Fernand Pelletier (LAMA),
Sur l'entropie Finslerienne d'une distribution C-infini et d'un feuilletage de Stefan-Sussmann

Résumé disponible sous forme de fichier PDF.

LIMDJeudi 28 mai 2015 à 10h Colin Riba (ENS Lyon),
Fibrations of Tree Automata

Résumé : (Masquer les résumés)
We propose a notion of morphisms between tree automata based on game semantics. Morphisms are winning strategies on a synchronous restriction of the linear implication between acceptance games. This leads to split indexed categories, with substitution based on a suitable notion of synchronous tree function. By restricting to tree functions issued from maps on alphabets, this gives a fibration of tree automata. We then discuss the (fibrewise) monoidal structure issued from the synchronous product of automata. We also discuss how a variant of the usual projection operation on automata leads to an existential quantification in the fibered sense. Our notion of morphism is correct, in the sense that it respects language inclusion, and in a weaker sense also complete.