Le LAMA entretient quatre séminaires réguliers, qui se tiennent normalement dans la salle TLR, premier étage du bâtiment Le Chablais, sur le site du Bourget du Lac. D’une part, trois séminaires hebdomadaires existent :

D’autre part, le séminaire du laboratoire a lieu environ tous les trois mois. Il reçoit une personnalité extérieure de renom, sur des sujets pouvant intéresser des membres de plusieurs équipes, ou bien un nouveau membre du laboratoire.

Le séminaire des doctorants a lieu tous les deux mois environ et accueille un jeune chercheur (doctorant, post-doc ou ATER), du Lama ou de la région, pour une présentation d'une heure accessible à tous.

Enfin, le programme des séminaires des laboratoires de la fédération de recherche en Mathématiques (FRMRAA) peuvent être consultés sur les liens suivants :

Prochains séminaires du LAMA :

LAMAJeudi 23 avril 2015 à 14h Michel Pierre (ENS Cachan Bretagne),
Colloquium

EDPs2Vendredi 06 mars 2015 à 14h Angel Duran (Department of Applied Mathematics University of Valladolid Spain),
On evolutionary integral models for image restoration

Résumé : (Masquer les résumés)
In this talk we analyze evolutionary integral based methods for image restoration. In these models, the image evolves according to Volterra type equations and the diffusion is controlled by a convolution kernel. The discussion will involve well-posedness, scale-space properties and long-term behaviour in the continuous and discrete cases, and will include some numerical experiments to illustrate the performance of the models in image denoising and contour detection.

GéométrieVendredi 13 mars 2015 à 10h Ilia Itenberg (Institut mathématiques de Jussieu),
Nombres de Hurwitz pour les polynômes réels

Résumé : (Masquer les résumés)
À venir

LIMDJeudi 05 mars 2015 à 10h Rodolphe Lepigre et Christophe Raffalli (LAMA),
Mêler combinateurs, continuations et EBNF pour une analyse syntaxique efficace en OCaml

Résumé : (Masquer les résumés)
Partie I (Rodolphe Lepigre) : Le développement de Patoline (un nouveau système de composition de documents) nécessite un parseur extensible d'OCaml sans contrainte, notamment sur l'analyse lexicale. Nous présentons ici un environnement de développement léger pour l'analyse syntaxique, conçu en deux mois pendant l'été 2014 pour répondre à ce besoin. Le système propose une syntaxe intuitive de type BNF, sans récursion à gauche. Les parseurs sont traduits vers des expressions OCaml utilisant DeCaP, notre bibliothèque de combinateurs monadiques, et sont donc des expressions de première classe. Pour optimiser les combinateurs, nous utilisons des continuations et une méthode de prédiction des premiers caractères acceptés par une grammaire. Sur la grammaire d'OCaml, on obtient en moyenne une analyse cinq fois plus lente qu'avec le parseur d'origine et deux fois plus rapide qu'avec Camlp4. De plus, on dispose de combinateurs inspirés de la notion de continuation délimitée pour optimiser les grammaires. Notons que nous gérons aussi les grammaires ambigües. Partie II (Christophe Raffalli) : Parser combinators are popular among functional programmers because they can be used to define languages parameterised by other languages and benefit from the strong type systems of the host language. Parser combinators have the reputation of being slow... However, with a few improvement, they become no more than five to ten times slower than stack automaton. It is easy to translate a BNF-like syntax into calls to combinators while keeping there advantages. However one main drawback remains: left recursion is forbidden. Although left recursion can easily be eliminated from a context free grammar, the presence of parametrised grammars requires more: a fixpoint combinator compatible with left recursion.

LaboJeudi 23 avril 2015 à 14h Michel Pierre (ENS Cachan Bretagne),
Colloquium